Skip to main content

Qui sont ceux qui entourent les artistes ? 

Managers et attachés de presse, labels et majors, distributeurs et éditeurs… les métiers qui gravitent autour des artistes et les épaulent dans le développement de leur carrière sont nombreux. Chacun a sa carte à jouer dans l’industrie musicale, chacun possède ses atouts. Que vous soyez artiste ou que vous travailliez à leurs côtés, une vue claire du panorama des métiers vous sera d’une grande utilité. Voici de quoi vous aider. 

Quel rôle joue l’attaché de presse dans votre carrière musicale ?

L’attaché de presse (ou RP)  est une personne dont le métier consiste à entrer en contact avec les différents organes de presse : blog, presse écrite quotidienne ou périodique, spécialisée ou généraliste, télé, radio au nom de l’artiste pour assurer sa promotion et sa diffusion. 

L’attaché de presse s’engage généralement à la mission pour la sortie d’un album ou d’un EP. 

Qui pour trouver vos premières dates de concert ?

Le bookeur ou tourneur a pour mission d’entrer en contact avec les organisateurs d’événements et les salles de spectacle afin de décrocher des dates de concerts pour les artistes qu’il représente. Il organise les tournées et veille à leur bon déroulement, il négocie le cachet, s’occupe de l’administratif… Le bookeur se rémunère généralement à la commission : un montant forfaitaire ajouté au cachet du groupe sur la facture de l’organisateur.

Quel est le rôle de l’éditeur ?

L’éditeur travaille avec les auteurs-compositeurs et son métier repose principalement sur deux missions : s’assurer que l’artiste perçoit bien les droits d’auteur auxquels il a droit et tenter d’augmenter les royalties, notamment par le biais de synchro’, c’est-à-dire de placement des musiques dans des publicités, films ou séries. Il est courant que l’éditeur se rémunère à hauteur de 50% des droits rentrants. 

Qui pour produire votre musique ?

Un label est tout simplement une entreprise (une marque) qui produit de la musique. Il existe 3 majors et une multitude de labels indépendants aux moyens, catalogues et styles très variés. Chaque artiste a d’ailleurs la possibilité d’être son propre label en montant sa structure professionnelle (Notre article sur le sujet). Les labels regroupent différentes activités, la principale étant celle de « maison de disque » qui consiste à prendre en charge la réalisation d’albums et leur pressage. Selon leurs tailles et leurs moyens, elles assurent également la distribution, la promotion, l’édition et/ou le booking ; en interne ou en externe. Un artiste qui signe chez un label signe un contrat d’artiste dont les conditions sont variables. N’hésitez jamais à consulter un avocat avant de vous engager !

Mais aussi…

Des majors

Les « major du disque » sont en quelque sorte de super-labels issus de grands groupes multinationaux qui possèdent une certaine puissance d’investissement dans l’industrie musicale. Une force de frappe qui s’implique à tous les niveaux de la production phonographique et contient en elle-même plusieurs maisons de disque. Si elles ont connu leur âge d’or par le passé, les Majors ne sont aujourd’hui plus que trois : Universal Music Group, Sony Music Entertainment et Warner Music Group.

Du manager

Le manager est une personne clé dans la vie de l’artiste. La manager d’artiste porte différentes casquettes et son rôle est d’assurer le développement de la carrière de ses protégés. Son travail consiste principalement en du conseil, du réseautage, de l’accompagnement, parfois aussi de la gestion administrative et financière. Il épaule l’artiste dans toutes ses questions et ses choix afin de l’aider à atteindre ses objectifs. Le manager se rémunère généralement à hauteur de 15 – 20% sur les rentrées de l’artiste. 

Du producteur 

Un producteur est en quelque sorte le directeur artistique d’un projet musical. Il apporte son expertise sur les morceaux d’un artiste et a pour mission d’en tirer le meilleur. Il assiste et/ou réalise toutes les étapes d’élaboration d’un morceau ou d’un album, parfois dès l’écriture, l’arrangement, l’enregistrement, parfois jusqu’au mixage et au mastering, soit seul, soit en collaboration avec des ingénieurs du son.

Des sociétés de gestion des droits d’auteur

La Sacem en France ou la Sabam pour la Belgique sont des sociétés dont la mission consiste à enregistrer et protéger les morceaux des auteurs compositeurs et interprètes afin d’assurer ensuite la perception de leurs droits d’auteur et la redistribution des royalties aux différents ayants droit (artistes, labels, éditeurs…)

 

Chez Umanoia, nous portons plusieurs casquettes et accompagnons les artistes à 360% sur différents aspects de leur développement. Curieux d’en savoir plus ? Découvrez nos services !

close
close

Leave a Reply